Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

mardi 26 juillet 2005

Matisse au Maroc

Deux voyages au Maroc au début de l'année 1912 et l'hiver 1912-1913

Séduit et influencé par une certaine magie, Matisse a toujours entretenu un rapport passionnel avec l'art islamique, comme le révèle cet ouvrage exceptionnel. Une passion née d'un séjour initiatique en Andalousie, renforcée à l'occasion d'une visite de l'exposition internationale d'art musulman à Munich. Quand il s'apprête à partir au Maroc, suivant, quelque 80 ans après, Delacroix, c'est un peintre connu et reconnu, en pleine maturité artistique.

Il couche sur la toile ses impressions sur les jeux de lumière d'une nature luxuriante et harmonieuse, les décors exubérants, la majesté des cavaliers, l'envoûtante beauté des femmes, en une palette chaude, colorée. Pour autant, Matisse n'est pas un peintre orientaliste, comme le rappelle ici Pierre Schneider.

La révélation m'est venue de l'Orient" : c'est en ces termes que le peintre résuma plus tard son expérience marocaine. Matisse effectua, en 1912 et 1913, deux voyages au Maroc qui lui procurèrent un dépaysement total.
Le Maroc joua effectivement pour lui le rôle d'un véritable révélateur ; il lui permit de mieux comprendre la lumière, d'approfondir sa perception de l'intensité.
La découverte de la plasticité de l'architecture arabo-islamique constitua également un élément essentiel de sa quête.
Par delà le Maroc, c'est tout l'Orient qui participa au renouvellement de sa pratique et à l'édification d'un nouvel espace plastique.

la fille de la mer et du soleil

Source:
http://dafina.net/forums/read.php?52,82257

Posté par Zighcult à 16:53 - Peintres-Galeries d'art - Permalien [#]