Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

dimanche 13 novembre 2005

SI MOHAND

ou M’HAND est l’un des pivots de la poésie algérienne, monument de la tradition orale kabyle (Algérie). Né vers 1845 dans le village de Chéraouia, et il est mort en 1906. Ses œuvres sont d’une grande émotion. Qualifiées de plus légères que l’air, elles sont imprégnées de grandeur d’âme et de son attachement à ses valeurs ancestrales et à sa terre bénie, la Kabylie. Poète de l’exil et de la souffrance, il a eu un destin amer et tumultueux, marqué par les secousses de la vie qui ont ébranlé l’Algérie. Éternel errant, il vivait... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 12:23 - - Permalien [#]