Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

lundi 10 décembre 2007

Saïda-Le patrimoine thermominéral

Thalassa, thalasso !

Le patrimoine thermominéral algérien est composé de 200 sources ou sites thermaux recensés, ce qui représente des potentialités énormes en matière de futurs pôles thermaux à développer et d’investissements touristiques.

Parmi ces sites thermaux, seules 8 stations thermales, ainsi qu’un centre de thalassothérapie disposent de structures d’accueil et d’équipements adéquats, ainsi que d’un encadrement médical et paramédical qualifiés pour une bonne prise en charge des curistes et malades. Ces établissements sont conventionnés avec les différentes caisses de sécurité sociale (CNAS, Casnos, caisse militaire) et sont implantés dans la partie nord du pays. Il s’agit des stations thermales de : Hammam Bouhanifia (Mascara), Hammam Bouhdjar (Aïn Témouchent), Hammam Boughrara (Tlemcen), Hammam Rabbi (Saïda), Hammam Righa (Aïn Defla), Hammam Guergour (Sétif), Hammam Salihine (Biskra) Hammam Chelala (Guelma) et le centre de thalassothérapie situé à Sidi Fredj (Tipaza). Pour l’ensemble des autres stations thermales éparpillées à travers le territoire national, généralement de petite dimension, elles ont la particularité de drainer un flux de clientèle modeste en quête de bains traditionnels et populaires. Leur handicap majeur réside dans leur vétusté de leurs installations, de leur incapacité à offrir des prestations de qualité, de l’inexistence de structures médico-thermales à même de prodiguer des soins sur la base des méthodes scientifiques de la crénothérapie. La wilaya de Saïda est connue pour un tourisme un peu particulier : le tourisme thermal. En 2005, la wilaya a abrité une rencontre nationale sur le theme : « le thermalisme, un atout pour le développement social et économique ». Avec trois stations thermales, Sidi Aïssa, Aïn Skouna et Hammam Rabbi, c’est indubitablement cette dernière station qui attire un grand nombre de touristes car dotée de toutes les commodités. Hammam rabbi est situé à une dizaine de km du chef-lieu de la wilaya de Saïda. Son site verdoyant avec un relief bien adapté à l’investissement et son climat tempéré lui confèrent une réputation des plus privilégiées propice au repos, détente et mise en forme. A Hammam Rabbi, en dehors de ses propriétés physico-chimiques permettant de traiter de nombreuses affections de la peau ainsi que les affections rhumatismales, viennent se greffer dans la mémoire des autochtones des croyances séculaires que ces eaux sont bénites ; ce sont celles de la « baraka ». L’eau de cette station thermale dérive d’une eau sulfurée qui jaillit à une température de 49° avec un débit de 6 litres/s.

Rénovation de Hammam Rabbi

La station thermale de Hammam Rabbi qui a fait l’objet d’un large programme de rénovation et de mise à niveau de ses installations, dispose aujourd’hui de toutes les commodités d’accueil et de confort, permettant d’offrir des prestations de service de qualité et de profiter des vertus curatives avérées des eaux thermales. C’est ainsi que les structures d’hébergement existantes comprennent : 13 bungalows entièrement équipés, dotés de deux chambres, salon, kitchenette, douche, patio, télévision, 12 studios avec kitchenette, douche, télévision. Ces structures totalisent 89 lits. En matière de restauration, le restaurant de la station dispose d’une capacité de 60 couverts par service. Les thermes sont composés de 53 cabines de bain individuel entièrement rénovées et réparties en 2 pavillons (hommes et femmes) ; ces installations totalisent une capacité de 1152 bains/jour. La station dispose également d’une cafétéria/salon de thé pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes et elle est dotée d’un parking d’une capacité de 35 véhicules. L’ensemble de ces atouts incontestables dont dispose la station thermale de Hammam Rabbi, dépendant de l’entreprise de la gestion touristique de Tlemcen, a fait réagir les dirigeants de l’entreprise pour entamer une opération de relance du tourisme au profit d’un thermalisme moderne à vocation de tourisme de santé. A cet effet, « la médicalisation » de la station est en cours de réalisation en vue de la doter d’un statut médical d’utilité publique, à l’instar des autres stations thermales, avec la mise en place des procédures liées au conventionnement avec les différentes caisses de sécurité sociale. La station thermale de Hammam Rabbi disposera alors d’un bloc médico-thermal équipé d’installations spécifiques appropriées permettant de prodiguer aux curistes des soins basés sur les techniques scientifiques de la crénothérapie, le tout encadré par un personnel médical et paramédical qualifié. Parmi les autres projets d’investissements envisagés, nous citerons entre autres la réalisation d’une salle de conférences, la réalisation d’un hôtel, de terrains de sport, l’aménagement de boutiques, le renforcement et la dotation de moyens de transport pour les curistes et les visiteurs. Pour le directeur du tourisme de la wilaya Yousfi Omar, il faut un plan d’aménagement préalablement approuvé pour programmer des équipements touristiques. Il lance un appel aux investisseurs afin qu’ils puissent marquer leur présence dans les trois stations thermales que compte la wilaya.

Sid Ahmed

source

Posté par Zighcult à 01:49 - Voyages, tourisme, circuits - Permalien [#]