Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

mercredi 15 mars 2006

Rachida Madani

Rachida Madani    « Née en 1951 à Tanger, où elle vit toujours. Son premier recueil*, Femme je suis, avait résonné en son temps comme un prodigieux cri de guerre et d’amour. Le cri d’une femme, certes, mais surtout d’une poétesse de race qui venait jeter un pavé dans la mare de l’ordre littéraire ambiant. Poète des mauvais jours, selon sa propre expression, elle a creusé avec rage le mur du désespoir, ne sachant pas (ou sachant) qu’elle nous mettait ainsi "un soleil à portée de main". Vingt ans plus tard, elle... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:02 - - Permalien [#]

lundi 20 février 2006

La jeune fille et la mère-Leïla Marouane

La jeune fille et la mère de Leïla Marouane Un roman choc, un roman phare, un roman terrible et essentiel sur la condition des femmes algériennes par Leïla Marouane. Le destin d’une femme, la mère et celui de sa fille si tôt pubère et avec qui on va vivre en pleine adolescence toute la tragédie des femmes. La mère fut une héroïne de la guerre d’Indépendance. Elle rêvait pour elle aussi, pour sa vie personnelle et celles des autres femmes une vie qui rimerait avec les mots choisis pour le pays. Las, ce sont les hommes qui... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:24 - - Permalien [#]
mercredi 21 décembre 2005

Idir, l'amazigh

Idir ne connaît de son pays d’origine, l’Algérie, que les souvenirs et les traditions que lui ont transmis ses parents, à Nanterre. L’été de ses 12 ans, il est envoyé chez son grand-père, dans les montagnes arides et majestueuses de la Kabylie, et est confronté à la réalité : une vie authentique, laborieuse, simple et droite, où rôde cependant le spectre d’une violence prête à resurgir. Au fur et à mesure, il découvre ce que signifie d’être l’héritier du peuple des hommes libres, les amazighs... un livre de Céline Jacquot,... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 16:03 - - Permalien [#]
vendredi 16 décembre 2005

Cheikh Mohand de Farida Aït Ferroukh

Cheikh Mohand de Farida Aït Ferroukh Originaire de la Kabylie du Djurdjura, Farida Aït Ferroukh est docteur en anthropologie. Dans cet ouvrage, celle-ci interroge le parcours, la spiritualité du poète Si Mohand et la place de ses dits dans la mémoire du monde kabyle un siècle après sa mort. Pour Mohammed Arkoun, le livre de Farida Aït Ferroukh "pose des jalons nouveaux sur la route encore mal tracée qui doit conduire à une relecture libératrice et refondatrice de l’espace historique et anthropologique maghrébin", dans... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:10 - - Permalien [#]
mardi 13 décembre 2005

Aziz Chouaki

Les Oranges A travers une histoire d’oranges mûries au soleil d’Algérie où on croise notamment Albert Camus et Isabelle Eberhardt, Aziz Chouaki réveille un siècle et demi de l’histoire algérienne. Les Oranges a été créé une première fois, en juin 1997 au Théâtre international de langue française, dans une mise en scène de l’auteur. La pièce a également été enregistrée par la Radio Suisse Romande.Le texte a ensuite été repris par Laurent Vacher, avec la complicité du musicien Gilles Andrieux. Joué en mars 2000, Forum Culturel du... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:04 - - Permalien [#]
lundi 12 décembre 2005

Bou-Amama

Bien malin celui qui dirait, même aujourd'hui, ce qu'était Bou-Amama. Cet insaisissable farceur, après avoir affolé notre armée d'Afrique, a disparu si complètement qu'on commence à supposer qu'il n'a jamais existé.     Des officiers dignes de foi, qui croyaient le connaître, me l'ont décrit d'une certaine façon; mais d'autres personnes non moins honnêtes, sûres de l'avoir vu, me l'ont dépeint d'une autre manière.     Dans tous les cas, ce rôdeur n'a été que le chef d'une bande peu nombreuse, poussée sans doute à... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 04:37 - - Permalien [#]

vendredi 9 décembre 2005

Khaïr-Eddine, enfant terrible de la littérature maghrébine

par lahcen    Les romans de Mohammed Khaïr-Eddine ont été réédités récemment. C’est une initiative louable quand on sait que cet auteur marocain, disparu en 1995, a toujours été publié aux éditions du Seuil et que son œuvre était quelque peu inaccessible au grand public marocain, à cause du prix, mais aussi à cause de la censure. Car Khaïr-Eddine, on l’a souvent répété, est l’enfant terrible de la littérature marocaine francophone, et sûrement de toute la littérature maghrébine. Sa vie comme son écriture illustrent bien... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:30 - - Permalien [#]
mardi 6 décembre 2005

Bibliomonde, le Maroc

Bibliomonde, le Maroc Maroc Ce n'est pas facile de se faire une idée de ce pays si proche de l'Europe par sa géographie et son histoire. Dans beaucoup d'ouvrages, c'est un pays de rêve, largement imaginaire, qui est décrit à travers des beaux livres aux photos magnifiques. D'autres, au contraire, nous en donne une vision de cauchemar à travers les récits de bagne et de torture… Une façon de mieux connaître ce pays est peut-être de se plonger dans son abondante littérature, souvent beaucoup plus proche du Maroc réel que toutes... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 19:00 - - Permalien [#]
samedi 3 décembre 2005

Elisa Chimenti

Originaire de Naples, Elisa Chimenti a du s'exiler avec toute sa famille en Tunisie, puis au Maroc. Accueilli d'abord par le Bey de Tunis, le professeur Rosario, médecin réputé et aimé de tous ceux qui l'approchent, décide de répondre à l'invitation du Sultan du Maroc, Moulay El Hassan (Hassan Ier). Ce qu'il faut retenir, c'est qu'à l'arrivée des Chimenti à Tanger, le Maroc aux prises avec les exigences des puissances étrangères, est en train de perdre son indépendance. " Chaque tentative de s'ouvrir au commerce pour enrichir le... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 20:36 - - Permalien [#]
lundi 28 novembre 2005

Littératures berbères et oralité

Les sociétés berbérophones ont produit une expression littéraire orale d'une très grande qualité, digne, sans aucun doute, de figurer au premier rang du patrimoine des cultures orales du monde entier. Plusieurs facteurs semblent y avoir contribué. En premier lieu, la persistance de l'oralité a valu à ces littératures berbères de demeurer dans un grand état de fraîcheur, relativement préservée des intrusions et des transformations induites, dans d'autres langues, par la concurrence et la pression de l'écrit. Il a fallu attendre que... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:38 - - Permalien [#]