Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

vendredi 9 février 2007

Poème pour la St Valentin

je me presente je suis le poete ahcene mariche j ai deux recueils de poésie sur le marché et bientot j editerai mon recueil en france.je vous envois mon poeme qui s'intitule saint valentin que vous pouvez diffuserà l occasion d ela saint valentin prochaine ce poeme saint valentin existe maintenant en 10 langues. ahcene mariche le poete site web http://ahcenemariche.free.fr http://ahcenemariche.free.fr/wordpress/tel 00 213 71 50 32 63 Saint Valentin (version française) Vivement le quatorze février,C’est la fête des... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 18:12 - - Permalien [#]

samedi 18 novembre 2006

Poésie Touareg, Hawad (5)

« L’insoumission à l’autorité est un « coude rebelle », un « coude grinçant », qui tourne, change d’orientation, l’expression est utilisée par les amateurs médiévaux de langues arabe, comme l’explique Hélène Claudot-Hawad, cotraductrice (avec Hawad) de l’ouvrage et auteur de l’introduction :« le foisonnement des formes que revêt le coude grinçant le dote d’un caractère insaisissable, inattendu et inventif. Ses crissements rêches surgissent à l’endroit où se resserrent les horizons, où s’étranglent les voix plurielles, où s’installe le... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 08:17 - - Permalien [#]
jeudi 12 octobre 2006

L'amour dans la poésie amazighe: étude sémantique

source L'amour dans la poésie amazighe: étude sémantique - Ayt Assou Salh Ayt Assou Salh (Suite) (Suite) «Ces fleurs sont vos fleurs et vous dites que vous ne les reconnaissez pas!» (Paul Claudel) L’amour constitue une thématique abondante dans la littérature amazighe. Il a toujours en lui cette magie mystérieuse qui fait que les aèdes le chantaient depuis des millénaires, ainsi que les romanciers, les nouvellistes et les cinéastes… C’est pourquoi l’on se demande: peut-on, en amour, dépasser le simple nominalisme:... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:45 - - Permalien [#]
lundi 5 juin 2006

Joute verbale entre ahwawi et boutfounaste

boutfounaste : iwirh errja ak n'mnaguarre kouni oulla ahwawij'ai hate de vous rencontrer avec ahwawi a koulou tgm el kib (equipe) ar koun koulou katarememe si vous etes une equipe je vais vous taper lol adawir yane izikr a koun koulou kerfareje ramenerai une corde pour vous attacher mekare tgame semouss (5) boutfounatse our ikssoudmeme si vous etes 5 boutfounatse n'a pas peur allane nite diss im'rrhane (voleur) maknoukane y salane il a les voleur a coté de lui pour s'occuper de vous imoute da hmad walayni irramade... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:04 - - Permalien [#]
jeudi 4 mai 2006

LA VIE DE SI MUHAND et poèmes

source Il convient d'indiquer que l'état civil en Kabylie n'a pas eu d'existence officielle avant 1891 il est donc impossible de déterminer la date exacte de la naissance du poète toutefois selon certains témoignages la naissance de Si Mohand se situerait entre 1840 et 1850 en revanche, la date de sa mort est moins discutable que sa date de naissance, tout les témoignages s'accordent sur ce point : il est mort âgé de 63 ans. SI Mohand est en Kabylie un nom que tout le monde vénère la légende : Si Mohand u M'hand des Ath-Irathen.... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:20 - - Permalien [#]
vendredi 24 mars 2006

Poèmes de la lieuban en verlan

Double culture J'neco ap La MarseillaiseMais c'est ici que je mange mes fraisesAu deblé, j'suis céfranEt j'suis robeu en cefran Kéblo entre ici et là-basDes fois j'ai envie de me sécaMais c'est près d'Paris qu'j'ai grandiEt l'Algérie j'l'ai tchav' quand j'étais p'tit Alors où j'me vétrou?J'me sens perdu, c'est chelouFierté d'être un djez à ParisTous les soirs, c'est Allah que je prie °°°000°°° Ma téci J'kif ma téci,Pour moi c'est mon lageviMais attention à toi si t'as pas de ceviCar les dulars, ici, sont sans tiépi. ... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:54 - - Permalien [#]

samedi 18 mars 2006

Avis de recherche poétique

Quelqu'un parmis vous aurait-il en sa connaissance un poème sur l'Algérie datant d'avant 1962 et dans lequel il y aurait ces mots: "Algérie ô pays de rêve de lumière et d'enchantement..." Une de mes correspondantes m'a demandé de retrouver ce poème, je n'ai pas trouvé sur google, si vous avez une piste, elle sera la bienvenue, merci. Tahheyyât Commentaires message vos poèmes sont beaux.Je ne maîtrise pas vraiment l'outil inform. Je suis donc tombée sur vs tt à fait par hasard.Mais vs pourriez... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 15:15 - - Permalien [#]
jeudi 16 mars 2006

Panorama de la poésie maghrébine de langue française

par Claude RaynaudCopyright © Centre Culturel Arabe 2005     On ne traitera que de quelques aspects de la poésie maghrébine. De même qu'on ne citera que quelques noms de poètes en essayant de dévoiler les traces multiples de certaines voix singulières dans le concert des littératures.   La poésie marocaine s'est inventée dans le contact des langues française, arabe, berbère par des échanges réciproques entre oralité et écriture.   Cela dit, on peut affirmer que la poésie de langue française est née, au... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:04 - - Permalien [#]
vendredi 10 mars 2006

Poésies berbères

born to die ..to heal what he can not reachasking for morealot of questionsansweresmore than he can handleis all what they sayliesand dreams of the othercomes out of the closed eyesto be shaterdamong the dead have you heard a sounda womanan eaglea world going to its endhave you seen a lighta childa vergina scream waiting to be heardall of the music that he cant hearstill rising in his slow times of waknessin the long roadwhere he cant walk alonejust searchingfor a bride a touch of her smilethat killsall his painhave you tried to flyto... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 06:14 - - Permalien [#]
vendredi 13 janvier 2006

Les chants à la lune

Ou rasi tedououer *  Depuis ma terrasse je t'aperçois lointaine insolente mais pâle virgule face poudrée et vitriolée auréolée du halo  roux promesse de brumes lascives de pluies fécondes ou glacées un petit signe ou clin d'oeil qui m'attirent moi et mon balai de genets "viens, viens donc c'est la nuit Zahar t'a appris il te faut me rejoindre et jusqu'à l'aube tournoyer passer et repasser en orbite face pile face face viens ma douce mon miel je t'attends" ... [Lire la suite]
Posté par KNTHMH à 14:51 - - Permalien [#]