Zighcult

Collation personnelle d'articles et d'adresses trouvées sur le net pour effectuer des recherches

dimanche 2 avril 2006

Tipaza (2)

Située sur la cote, au pied du mont Chenoua, a l'extrémité des collines du Sahel, Tipaza a le charme que confère la proximité de la montagne et de la mer.

        Bien abritée par le Chenoua, cette ville-port, fut un site idéal, choisi par les Phéniciens sur la route des Colonnes d'Hercule (Cibraltar), pour établir un de leurs fameux comp­toirs.

        Les vestiges de l'époque démontrent l'importance de Tipaza qui connut un essor remarquable sous le règne du souverain numide juba.ll. Tipaza devint le prolongement de Césarée, et il y fut créé un véritable foyer d'Art et de Culture gréco-latine, où fleurirent aussi des éléments de la culture numide.

     Au Ier siècle de notre ère, sous le principat de Claudius, Tipaza devint colonie latine, pour se transformer, au II ciècle,en colonie romaine et s’agrandir vers l’ouest au dépend d’une ancienne nécropole .la muraille qui entourait la ville était longue de plus de 2 km.

          Tipaza fut aussi un des grands foyers du christianisme africain, religion nouvelle qui aura d’importantes répercussions  sue la vie politique de l’époque .

          Les monuments religieux ,les basiliques et les inscriptions attestent de l’ampleur prise par le christianisme à Tipaza ,comme d’ailleurs dans toutes les autres villes africaines.

Le parc archéologique de Tipaza :

      Tipaza fut une des plus belles villes résidentielles de la côte méditerranéenne; ses ruines témoignent de son ancienne splendeur. Visiter Tipaza, c'est remonter jusqu'aux temps où trônaient les dieux : Melgart, Ashmoun, Tanit et Ba'al Ham­mon.

       La partie la plus importante du parc archélogique est consti­tuée par les ruines et monuments romains, mais il recèle aussi des vestiges de la période punique, qui datent des Ve et VI'. siècles avant J.C. La localisation de la nécropole puni­que, en dehors de l'enceinte de la ville, laisse supposer que les dimensions de la ville, à cette époque, étaient importantes et que les Numides y trouvèrent des assises pour l'implantation d'un centre urbain, complémentaire de sol devenue Césarée, capitale de la Maurétanie césarienne... La porte monumentale de l'Ouest, appelée la a Porte Césarée nous montre l'intérêt porté par Juba Il a cette ville qui connut, sous son règne, une véritable splendeur.
 

Comme toutes les villes romaines, Tipaza a deux rues principales le Decumanus Maximus et le Cardo.

     Le Decumanus Maximus, part de la porte monumentale de l'Ouest  et  constitue  un  tronçon  de  la  route  qui reliait Césarée à lco~um. Le Cardo est la voie perpendicu­laire, qui lait angle avec le Decumanus au centre de la ville; il se prolonge vers la mer. Cette voie, pavée de dallages, donne un aperçu souterrain des remarquables égouts et des  canalisations. Du Cardo qui surplombe la mer, la vue est d'une extraordinaire beauté.

source

pour reconstituer la carte topographique: liens

autre lien pour une historique et une visite de Tipaza

Posté par Zighcult à 05:57 - Villes et villages - Permalien [#]